L’application CPF est en ligne

Ce jeudi 21 novembre, le ministère du travail a lancé la nouvelle application mobile « Mon compte formation » et le nouveau site www.moncompteformation.gouv.fr

Annoncés par le gouvernement depuis la promulgation de la loi du 5 septembre 2018 "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel », les deux nouveaux outils numériques permettant la gestion du compte personnel de formation (CPF) sont opérationnels.

L’application « Mon compte formation » est accessible via deux plateformes de téléchargement :

Parallèlement, le nouveau site de gestion du CPF, a été mis en ligne le même jour www.moncompteformation.gouv.fr.

Ces nouveaux outils de gestion du CPF répondent à la volonté du gouvernement à travers la loi « Avenir professionnel » de désintermédier pour les bénéficiaires la gestion de leurs CPF. En effet, ces derniers n’ont plus besoin de l’aval de l’opérateur de compétences (OPCO) pour mobiliser leurs droits.

Désormais, les salariés du Régime général devront donc effectuer leurs demandes au titre du CPF en utilisant un de ces deux outils numériques.

Par l’intermédiaire de ces plateformes, les titulaires d’un compte CPF ont la possibilité de comparer les offres disponibles sur le marché, de s’inscrire à une formation et de régler le prestataire directement en ligne, dans la limite du montant inscrit sur leurs comptes.

Les salariés peuvent réaliser leurs formations au titre du CPF sur leur temps libre ou tout ou partie sur leur temps de travail. Dans ce dernier cas, il demande une autorisation d’absence à leur employeur :

  • 60 jours calendaires avant le début de la formation si celle-ci a une durée inférieure à 6 mois,
  • Ou 120 jours calendaires avant le début de la formation si celle-ci a une durée supérieure à 6 mois.

L'employeur dispose de 30 jours calendaires pour notifier sa réponse au salarié. L'absence de réponse dans ce délai vaut acceptation de la demande de formation.

Lorsque l’employeur accepte un CPF sur le temps de travail, il est tenu de maintenir la rémunération du salarié.

Pour rappel, l’ordonnance n° 2019-861 "visant à assurer la cohérence de diverses dispositions législatives avec la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel" publiée au Journal officiel du 22 août 2019, prévoit que les heures acquises au titre de droit individuel à la formation (DIF) ne sont plus perdues à condition que les bénéficiaires les reportent sur leur compte avant le 31 décembre 2020. Elles sont ensuite automatiquement converties en euros à hauteur de 15€ de l’heure.

Pour toute question relative à la formation professionnelle, nous vous rappelons que vous pouvez nous solliciter à l'adresse suivante : formation@ucanss.fr

par DDARH-Sous-Direction de la Formation Professionnelle <formationSPAMFILTER@ucanss.fr>

Retour à la liste des actualités Ressources Humaines